Le Niger est le pays le plus pauvre du monde. Un meilleur accès à l’eau potable et des connaissances accrues en agroécologie contribuent au mieux-être des populations.

Au Niger, durant les mois de soudure, de nombreuses personnes souffrent encore de la famine. Nombreux aussi sont les habitants qui n'ont pas accès à l'eau potable. SWISSAID s'efforce de renforcer les connaissances et les capacités des petites familles paysannes dans le domaine de l'agroécologie, pour une meilleure sécurité alimentaire. Grâce aux «écoles bleues» - dotées de point d'eau, d'installations sanitaires et de jardins scolaires -, les enfants apprennent les bases de l'hygiène et de la nutrition. Le rôle des femmes et des jeunes dans la société nigérienne doit également être renforcé.

En bref

Présent depuis:
1974
Régions d’intervention:
Dosso, Tillabéry
Rang sur l’index de développement humain:
189 sur 189
Projets en cours:
8
Budget annuel:
1'480'000 CHF

But

  • Grâce à une meilleure connaissance de l’agroécologie, à des outils performants et à l’accès aux semences locales, les petites familles paysannes peuvent produire davantage dans leurs champs.
  • L’accès à l’eau potable et la mise en place d’installations sanitaires dans les villages, et la construction de latrines et de systèmes de lavage des mains dans les écoles et les centres de santé améliorent l’état de santé des populations soutenues par nos projets.
  • Le rôle économique, social et politique des femmes et des jeunes est renforcé par une large sensibilisation et un travail d’éducation.