Un engagement au Sud

Au Sud, nous soutenons les initiatives locales qui permettent à la population de gagner en autonomie et s’extraire de la pauvreté. Leur droit à participer à la vie économique, sociale et politique est le moteur de nos actions. Pour cela, nous menons une coopération au développement dans nos neuf pays partenaires.

Une agriculture durable pour une souveraineté alimentaire

La plus grande partie de nos projets visent à soutenir les populations rurales à adopter l’agroécologie. Conservation de semences traditionnelles adaptées aux conditions locales et plus résilientes face au changement climatique, création d’engrais naturel à partir de compost, mixité des cultures, accès au marché, éducation des consommateurs pour valoriser les cultures locales et alimentation selon les saisons: ces méthodes sont particulièrement efficaces pour promouvoir  une agriculture durable. De plus, elles augmentent la résilience des individus face aux conséquences du changement climatique qui se fait particulièrement sentir dans ces régions.

Femmes et enfants au centre pour une société égalitaire

L’accès facilité à l’eau, le bétail et les champs ainsi que la défense des droits des populations habitant aux alentours des exploitations extractives sont également des domaines dans lesquels SWISSAID s’engage. Transversalement à tous nos projets: le renforcement des droits des femmes et des jeunes, piliers de la société. Apprendre à lire, écrire et compter, se fédérer en association, mieux connaître ses droits et savoir comment participer à des décisions à tous les niveaux de la société, se former à la comptabilité ou encore trouver des alternatives dans des sociétés patriarcales qui vont souvent de pair avec la violence envers les femmes et enfants. Des femmes émancipées et une jeunesse active, c’est toute une société qui avance. Nous intégrons les hommes à tous ces processus.

Travail local, effets globaux

SWISSAID met un point d’honneur à travailler directement avec les populations locales. Dans chacun des neuf pays, un bureau presque exclusivement composé de personnel de la région coordonne les différents projets. Ces professionnels connaissent le pays, les langues, les dialectes, la culture. Une condition essentielle au bon fonctionnement des projets. Ces bureaux travaillent en étroite collaboration avec des partenaires locaux – ONGs et secteur public et privé – et mettent ainsi en œuvre les projets de manière efficace et minutieuse.

Un engagement en Suisse

En Suisse, nous informons, sensibilisons et effectuons un travail de plaidoyer pour que les lois votées ici ne portent pas atteinte aux populations au Sud et ne mettent pas à mal notre travail.

Vous informer

Notre travail d’information se concentre sur nos thématiques d’expertise à savoir l’agroécologie, la souveraineté alimentaire, la promotion des petits paysans et paysannes, la défense du climat et les matières premières.

Ces dernières années, nous avons par exemple réalisé des brochures explicatives, organisé des webinaires dans plusieurs langues ou nous sommes alliés à d’autres organisations avec pour ambition de mieux faire connaître la réalité du terrain et trouver des solutions en faveur des communautés locales.

Unis autour de l’Agenda 2030

Pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies que la Suisse a contribué à élaborer, il est nécessaire que les sociétés civiles soient informées et participent au débat démocratique. Concrètement, nous estimons que nous avons un rôle à jouer dans la lutte pour éradiquer la pauvreté, éliminer la faim, parvenir à l’égalité entre hommes et femmes, lutter urgemment contre le changement climatique ou encore garantir l’accès à l’eau propre. La sensibilisation et la participation active de la société civile sont indispensables à une mise en œuvre efficace de ces objectifs. Et le compteur tourne: 2030 est très bientôt là!

Dialogue multipartite

Nous entretenons également le dialogue avec de multiples acteurs parmi lesquels des entreprises, le gouvernement, des institutions internationales, des scientifiques ou encore nos militants et effectuons un travail de plaidoyer lorsque nous estimons que certaines décisions ou mesures prises en Suisse peuvent contribuer à améliorer les conditions de vie au Sud. Dans cette logique, nous avons par exemple soutenu l’initiative pour des multinationales responsables et sommes membres de l’Alliance climatique.

En 2020, nous avons notamment publié une étude sur l’or, ce précieux matériau dont plus de la moitié transite par la Suisse. Au terme d’un riche travail d’enquête, nous avons sommes parvenus à la conclusion que l’auto-régulation du secteur ne suffit pas si l’on tient à mettre un terme aux violations des droits de l’homme et aux atteintes à l’environnement dans les pays où l’or est extrait et qu’il est aussi nécessaire d’agir ici.