Quelques chiffres

La coopération au développement représente un immense défi, qui doit être garanti financièrement à moyen terme, car la grande majorité des projets réalisés au Sud peuvent durer plusieurs années. La transparence - du point de vue financier également – est pour cela essentielle. En 2016, SWISSAID a pu investir 16.2 millions de francs dans ses programmes dans les neuf pays où elle est active. Les projets de coopération ont été implémentés par ses bureaux de coordination en collaboration et au bénéfice de communautés défavorisées.

Le montant de dons récoltés en 2016 s’élève à 11,24 millions de francs. Les communes, villes, cantons, entreprises, fondations et nos milliers de donateurs en Suisse ont généreusement soutenu nos activités en contribuant à la majeure partie de ce résultat. Un grand merci à tous! Nous apprécions cette confiance en notre action. Elle nous pousse à améliorer encore la qualité et l’efficience de nos projets.

Environ 30 % des moyens financiers de SWISSAID ont été versés par la Direction du développement et de la coopération (DDC). La grande majorité de ces fonds sont liés à des projets dans le tiers monde et sont dépensés exclusivement pour notre travail dans les pays du Sud. Une petite partie de ces fonds, environs 300'000 francs, permet le financement d’activités d’information et de sensibilisation en Suisse.

SWISSAID remplit tous les critères du ZEWO et du Swiss NPO Code et a, de ce fait, obtenu leurs labels de qualité qui se portent garants d'une utilisation rigoureuse des dons. SWISSAID présente ses comptes de l'année précédente selon les recommandations édictées par SWISS GAAP RPC 21/RPC fondamentales. Deux fois par année, une fiduciaire indépendante vérifie la comptabilité de SWISSAID. Notre fondation se plie volontairement à un contrôle le plus rigoureux possible afin de mettre à l’épreuve l’efficacité de notre système de contrôle interne.

SWISSAID utilise ses ressources financières avec la plus grande rigueur. Nous soutenons nos organisations partenaires au Sud dans la professionnalisation de leurs tâches administratives. Ce qui permet d'optimiser le suivi financier des projets en toute transparence tout en assurant leur durabilité. Une répartition claire des tâches entre le siège de SWISSAID à Berne et les bureaux de coordination au Sud évite les doublons inutiles.

Une direction et un accompagnement professionnel des projets, l'assurance de la qualité par le contrôle, la collecte de fonds et une comptabilité transparente sont autant d’investissements garants du futur de notre fondation et de nos organisations partenaires au Sud. En 2016, ce sont 16% de nos revenus qui sont attribués à ce travail administratif de base. A force de rigueur, nous essayons de baisser chaque année ce pourcentage. Nous continuons à travailler dans ce sens afin d'optimiser encore mieux les ressources généreusement mises à notre disposition. L'efficacité dans la réalisation des projets ainsi que la rentabilité de nos instruments de fundraising selon de stricts critères économiques ne sont plus à vérifier.

Exactement 182 personnes travaillent pour SWISSAID dans le monde, dont 39 à Berne et à Lausanne. SWISSAID n'envoie habituellement pas de délégués expatriés et coûteux au Sud, mais privilégie les compétences et les forces de travail dans les pays où elle est active.