Selon le Rapport sur les objectifs de développement durable 2020 de l’ONU, près d’une personne sur dix souffre encore de la faim aujourd’hui. En 2015, lorsque les Nations unies ont adopté l’Agenda 2030 de développement durable, engageant 193 États membres à éradiquer la pauvreté et la faim d’ici 2030, l’optimisme régnait. Six ans plus tard, les prévisions brossent malheureusement un sombre tableau. Depuis quelques années, le nombre de personnes souffrant de la faim est en forte augmentation. Les experts estiment que si la tendance se poursuit, dans dix ans, 840 millions d’enfants, de femmes et d’hommes seront sous-alimentés.

Crises du coronavius et du climat: de l’huile sur le feu

Les conséquences de la Covid-19 ne sont pas encore chiffrées, mais nous savons déjà que la pandémie a détruit et continue de détruire les moyens de subsistance de millions de familles. Les chaînes alimentaires sont interrompues car les petits paysans et paysannes ne peuvent plus cultiver leurs champs, l’accès aux semences faisant défaut. Les jeunes et les enfants ne peuvent plus aller à l’école et manquent ainsi non seulement une éducation essentielle mais aussi leur seul repas de la journée.

Selon le rapport d’Oxfam, en 2020, la Covid-19 a causé la mort d’une personne toutes les 15 secondes.

Outre la crise du coronavirus, d’autres facteurs menacent le système alimentaire au Sud. La crise climatique et ses conséquences se font déjà sentir dans de nombreux pays. Les sécheresses, les inondations et les tempêtes poussent de nombreuses familles de petits paysans au bord du gouffre.

Faites partie de la solution

Grâce à votre don, nous enseignons par exemple aux familles de petits paysans des méthodes agroécologiques. L'objectif est ambitieux mais simple: personne dans ce monde ne devrait souffrir de la faim!

Solidarité: à problème mondial, solution mondiale

La propagation du coronavirus et la crise climatique rendent la lutte contre la faim encore plus urgente. Les crises actuelles nous rappellent à quel point notre système est fragile, nos limites abstraites et combien des changements sont nécessaires. Les problèmes mondiaux ne peuvent être traités de manière isolée, car ils sont interconnectés et interdépendants.

Respecter la nature et promouvoir des systèmes alimentaires locaux et durables signifie assurer la survie des personnes défavorisées. Ainsi que la nôtre.

Agroécologie et égalité pour lutter contre la faim

SWISSAID encourage la production agroécologique depuis des décennies. L’agroécologie est une approche systémique puissante qui peut aider à renforcer la relation entre la nature, l’agriculture et la santé et à promouvoir un système alimentaire durable. Elle favorise la biodiversité et la diversité génétique. Les exploitations agricoles gérées de manière agroécologique sont donc plus résistantes aux crises, aux virus et aux parasites. Et protègent ainsi les humains, les plantes et les animaux.

Les femmes nourrissent le monde – et pourtant, elles n’ont souvent que peu de droits. C’est pourquoi SWISSAID travaille depuis des décennies à l’autonomisation des femmes. Grâce aux cours d’alphabétisation et d’agroécologie, les paysannes parviennent à s’imposer dans des univers d’hommes et sont des modèles pour leurs enfants et des communautés entières.

L’agroécologie et la lutte pour l’égalité entre hommes et femmes sont des outils puissants pour lutter contre la faim. Mais nous sommes convaincus que ce n’est qu’ensemble que nous pouvons relever les grands défis de notre temps. Nous faisons tous, à notre échelle, partie de la solution: la petite paysanne du Tchad, le donateur de Lausanne et le politicien à Berne. SWISSAID réunit les différentes pièces de ce puzzle et mise efficacement sur l’agroécologie et l’égalité des chances pour qu’un monde sans faim devienne réalité. Pièce par pièce.

Un an après, découvrez la situation dans nos pays

En bref

Crise climatique, pandémie, faim: ce n’est qu’ensemble que nous pouvons relever les grands défis de notre temps. Nous faisons tous, à notre échelle, partie de la solution: la petite paysanne du Tchad, le donateur de Lausanne et le politicien à Berne. SWISSAID réunit les différentes pièces de ce puzzle et mise efficacement sur l’agroécologie et l’égalité des chances pour qu’un monde sans faim devienne réalité. Pièce par pièce.