Appel en faveur des paysannes – pour une sécurité sociale

SWISSAID et l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) lancent un appel afin que les paysannes en Suisse et dans le monde bénéficient d’une protection sociale et d’une plus grande considération politique et économique. Vous trouverez sur cette page des informations générales, l’actualité sur la campagne et la façon dont vous pouvez nous soutenir.

SWISSAID et l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) lancent conjointement la campagne « Pour la protection sociale des paysannes. En Suisse et dans le monde ».

Comment soutenir l'Appel en faveur des femmes paysannes

  • Je signe l'Appel en faveur des paysannes
  • Je commande des cartes postales. Mail à Lukas Reinhard
  • Je vous invite à intervenir durant l'événement de notre association (10 minutes). Invitez nos experts en agriculture à faire une intervention lors de votre événement. Mail à Christine Badertscher. Nous concevrons pour vous un programme divertissant et interactif de 10 à 20 minutes dans lequel vous serez sensibilisés à la situation des paysannes en Suisse et dans le monde.
  • J'organise une soirée d'information sur le sujet (60 minutes). Mail à Christine Badertscher. Vous connaissez 20 personnes ou plus qui s'intéressent à ce sujet ? Nous vous soutenons dans l'organisation d'une manifestation informative sur le thème « Les paysannes en Suisse et dans le monde ». Téléchargez ci-contre (ordinateur) ou ci-dessous (téléphone) le concept type d'un événement. 

Trois revendications en matière de coopération internationale (CI) sont au cœur de la campagne:

1) Déclarer la sécurité alimentaire et, partant, le travail des paysannes parmi les thèmes prioritaires dans le message sur la coopération internationale.

Dans de nombreux pays en développement, une très grande partie de la population continue à ce jour de tirer ses moyens de subsistance de l’agriculture. Les exploitations agricoles familiales, qui sont la première source d’emploi dans le monde, revêtent une importance fondamentale pour le développement. Dans ce cadre, les femmes jouent un rôle particulier, car souvent, ce sont elles qui assurent l’approvisionnement alimentaire pour toute leur famille. Le message sur la coopération internationale de la Suisse doit donc s’engager dans ses projets pour améliorer la situation des paysannes.

2) Le message sur la coopération internationale de la Suisse doit promouvoir les droits des paysannes, en particulier leurs droits fonciers.

Les femmes doivent avoir accès aux droits d’utilisation des terres pour pouvoir nourrir leur famille. De même, l’éducation revêt une importance primordiale, en particulier dans les régions rurales. Toutefois, les femmes n’ont souvent qu’un accès insuffisant à l’éducation. Les modèles traditionnels des rôles qui prévalent dans les campagnes privent fréquemment les petites filles de toute scolarisation. L’égalité entre les sexes dans l’accès à l’éducation doit figurer au premier plan du message sur la coopération internationale de la Suisse. Les femmes doivent être capables de lire, d’écrire et de calculer pour pouvoir gérer leur propre exploitation en toute autonomie.

3) Le message sur la coopération internationale de la Suisse doit soutenir la codécision politique des paysannes.

Le pouvoir de codécision politique des femmes dans les organisations agricoles revêt une importance capitale pour l’émancipation et l’autonomie des paysannes au quotidien. Les droits des femmes d’intervenir dans les débats de société doivent donc impérativement être renforcés et encouragés, y compris dans les campagnes.

Les revendications en détail - et comment SWISSAID les met en œuvre depuis des années (PDF).