Tchad


  • Eau et Qoqa font bon ménage

    Eau et Qoqa font bon ménage

    Il y a très exactement un an, la très branchée plateforme de vente en ligne lausannoise QoQa avait proposé aux internautes de soutenir un projet SWISSAID. Un véritable tabac : en l’espace d’un jour et demi, 171'000 francs ont été réunis. A quoi cette somme a-t-elle servi ?
  • Les potières ont appris à lire et compter

    Les potières ont appris à lire et compter

    Souvent victimes de violences et privées de droits, les Tchadiennes n’ont ni formation ni argent alors même qu’elles travaillent plus dur que les hommes. Mais là où il y a des problèmes, il y a aussi des solutions.
  • Karité: le beurre et l’argent du beurre

    Karité: le beurre et l’argent du beurre

    Dans les champs se cache un potentiel énorme, susceptible d’améliorer nettement la situation des familles. Encore faut-il savoir l’exploiter. C’est là qu’intervient un projet commun de SWISSAID et de Caritas.
  • Parité homme-femme au Tchad: les femmes remontent la pente

    Parité homme-femme au Tchad: les femmes remontent la pente

    Au Tchad, les femmes sont perdantes à tous points de vue. Elles sont souvent victimes de violence, n’ont aucun droit, n’accèdent pas à la formation et n’ont pas d’argent même si elles triment davantage que les hommes. Mais là où foisonnent les problèmes s’offrent également de nombreuses solutions.
  • Levure pour bière de millet

    Levure pour bière de millet

    De l’alphabétisation à l’élevage des chèvres, les projets répondent au plus près aux besoins de groupes de femmes très divers. Exemples d’initiatives menées dans le sud du Tchad.
  • Une cohabitation apaisée entre communautés

    Une cohabitation apaisée entre communautés

    Dans le sud du Tchad, la cohabitation de la population avec des milliers de réfugiés et de «retournés» génère de vives tensions. Les actions de l’APLFT, soutenue par SWISSAID, contribuent à les apaiser et à résoudre les conflits entre les communautés.
  • Tchad: une pénurie d’eau visible du ciel

    Tchad: une pénurie d’eau visible du ciel

    Plus que n’importe quel autre pays, le Tchad souffre du changement climatique, de la sécheresse et de la pénurie d’eau. Et lorsque ce précieux liquide est disponible, il n'est souvent pas potable. Depuis des années, SWISSAID aide les populations à creuser des puits. Reportage sur place.
  • Le temps, c’est de l’argent. Aussi au Tchad

    Le temps, c’est de l’argent. Aussi au Tchad

    Le quotidien de nombreuses femmes paysannes au Tchad se caractérise par un travail acharné, une alimentation à la limite de la faim, un pouvoir politique quasi nul et une exposition à toutes sortes de violences. Grâce à un coup de pouce ciblé et à moindre coût, SWISSAID réussit à améliorer notablement leurs conditions de vie.
  • Apprendre à lire, écrire et compter change radicalement la vie des femmes au Tchad

    Apprendre à lire, écrire et compter change radicalement la vie des femmes au Tchad

    Des centaines de femmes apprennent à lire, écrire et compter dans le sud du Tchad avec l’appui de SWISSAID. Ces nouvelles connaissances améliorent grandement les perspectives d’avenir des femmes et celles de leur famille. Comment se déroulent les cours? Qu’apportent-ils aux femmes? Neloumta Thérèse Koï-Assal, une des enseignantes engagées, nous en apprend davantage.
  • L’exploitation pétrolière chasse les paysans de leurs terres

    L’exploitation pétrolière chasse les paysans de leurs terres

    Dans le sud du Tchad, riche en pétrole, les villageois sont privés de leurs terres. Des compensations bien gérées peuvent permettre de prendre un nouveau départ. Sinon, c’est la précarité et les petits boulots journaliers qui les attendent dans les villes. Des organisations soutenues par SWISSAID appuient les villageois dans leur recherche de solutions.
  • Apprendre l’alphabet n’est qu’un début

    Apprendre l’alphabet n’est qu’un début

    Apprendre à lire, à écrire et à compter ouvre de nouveaux horizons. Et ces compétences profitent au final à des communautés entières. Voici un exemple porteur d’espoir au Tchad.
  • Doubler sa récolte au Tchad grâce à l'agroécologie

    Doubler sa récolte au Tchad grâce à l'agroécologie

    Du fait du changement climatique, le champs de Marie Tchinchakbés donnait des récoltes insuffisantes. A peine de quoi nourrir sa famille. Grâce à des techniques agroécologiques adaptées, Marie a pu doubler le rendement de son champs en un temps record. Témoignage dans l'émission "Ensemble" de la RTS.
  • Des chèvres utiles pour l'épargne et pour survivre aux aléas climatiques

    Des chèvres utiles pour l'épargne et pour survivre aux aléas climatiques

    Grâce à leur cours de compostage, des femmes paysannes dans le sud du Tchad ont amélioré leurs récoltes. Elles se sont ainsi constitué une épargne pour faire face aux situations d’urgence. Ce qui les rend moins vulnérables aux conséquences du changement climatique.
  • Tchad: lutter pour les droits de la femme

    Tchad: lutter pour les droits de la femme

    La pauvreté va de pair avec l’analphabétisme au Tchad. La situation est encore plus critique pour les femmes qui ont peu de droits, dépendent de leur mari et sont souvent victimes de la violence conjugale. Dans ce contexte difficile, des couturières luttent pour trouver une issue.