Tout sauf indifférent: la question de l'égalité au sein de SWISSAID

Tout sauf indifférent: la question de l'égalité au sein de SWISSAID

La question de l'égalité entre les femmes et les hommes sera encore renforcée. A l'occasion de l’élaboration de sa nouvelle stratégie de coopération au développement 2019-2024, la Fondation SWISSAID, avec l’appui de ses collaborateurs et collaboratrices de Suisse et des neuf pays où elle est présente, a insisté sur l’importance d’y fortifier la dimension genre. Pour des raisons éthiques, mais aussi pour des raisons pratiques: les projets qui prennent en compte l'égalité des sexes ont généralement plus d'impact ainsi que des résultats plus durables.

La nouvelle stratégie de SWISSAID intègre le genre dans chacun de ses thèmes principaux : « sécurité alimentaire pour les familles de petits paysans et paysannes agricoles », « eau » et « industries extractives ». Pour aller plus loin, un thème principal supplémentaire se consacre désormais à l'égalité. Il aborde spécifiquement les thèmes de « participation politique des femmes », « masculinité », « violence liée au genre » et « jeunesse et égalité ». Libre choix ensuite aux équipes de chaque pays d'intégrer dans leur programme les thèmes de travail qui les concernent.

La question de l'égalité mise en pratique

Les neuf pays ont déjà intégré le genre dans leurs nouveaux programmes. Le Myanmar, par exemple, mettra l'accent sur la participation politique des femmes au niveau local. Le programme de l'Inde, lui, poursuivra sa lutte contre la violence domestique. Il soutient des organisations partenaires dans la prévention, l’aide aux victimes et le lobbying auprès des agences gouvernementales, afin de s'assurer qu'elles appliquent effectivement les lois existantes contre la violence domestique. Un grand travail d'éducation sera effectué, surtout au niveau local.

Des campagnes contre la violence domestique seront également menées en Colombie. Au sein d’ateliers, les femmes et les hommes apprendront à repenser leurs rôles liés au genre (masculinité et féminité). Accompagnés par des psychologues, ils pourront explorer plus librement leurs rôles et surmonter les schémas de violence qui y sont associés. En outre, les femmes seront formées et accompagnées pour occuper des postes à responsabilité au niveau local.

Responsables genre dans chaque pays

Dans chacun des neuf pays où SWISSAID est active, ainsi qu'en Suisse, il y a un responsable « point focal genre ». L’échange régulier d’informations et le partage des connaissances entre ces responsables leur permettent d’améliorer sans cesse la qualité des programmes dans le domaine du genre. Dans la plupart des pays, SWISSAID travaille également avec des experts locaux. Une attention particulière est accordée à l'égalité lors du développement et de la mise en œuvre des projets. Les analyses contextuelles qui servent de base à l'élaboration des projets doivent tenir compte des aspects d’égalité. Il est également important que les collaborateurs et collaboratrices, ainsi que les partenaires, suivent régulièrement des formations pratiques dans le domaine.