Halte aux investissements dans les énergies fossiles avec l’argent de nos caisses de pension!

Les caisses de pension suisses investissent des milliards dans l’industrie du charbon, du pétrole et du gaz. Ce faisant, elles contribuent à accélérer le changement climatique, et ce sont les plus pauvres qui en paient le prix fort. Mais c’est également la sécurité de notre prévoyance vieillesse qui est en jeu. En effet, les énergies fossiles sont un modèle condamné à plus ou moins long terme, et de fait un investissement risqué.

Les caisses de pension qui investissent dans les énergies fossiles occultent ces liens. De plus, elles ne le font pas avec leur propre argent, mais avec notre épargne. Êtes-vous d’accord que l’argent de votre retraite soit investi dans des entreprises d’énergies fossiles? Si vous ne l’êtes pas, participez à l’action suivante: contactez dès à présent votre caisse de pension et demandez lui de ne plus investir vos avoirs de prévoyance dans les énergies fossiles, en complétant le formulaire à cet effet sous: http://renten-ohne-risiko.ch

Sur le dos des plus pauvres

Voici pourquoi SWISSAID s’engage pour le «désinvestissement»: parce que ce sont les plus pauvres qui sont les plus touchés par le changement climatique. En effet, les centaines de millions de personnes ayant le moins contribué au changement climatique sont les plus durement affectées par ses conséquences. En voici quelques exemples:

  • la mise en danger de leur vie et de leur santé. Par exemple par la malaria et d’autres maladies tropicales qui se répandent.
  • la perte de leur terre natale. Là où l’augmentation du niveau de la mer inonde les zones côtières, des familles sont obligées de quitter leur pays natal pour s’installer dans les quartiers pauvres des grandes villes.
  • des coûts qui explosent pour l’infrastructure: des températures plus élevées entraînent plus d’évaporation et l’assèchement des sols. Là où l’eau auparavant suffisait, il faut maintenant des digues et des installations d’irrigation.

Stratégie de placement de la place financière suisse: 4-6 degrés de réchauffement global

Selon une étude de l'Office fédéral de l'environnement, la place financière suisse contribue, avec ses investissements, à un réchauffement climatique catastrophique de 4 à 6 degrés. L’année dernière, à Paris, la communauté internationale a décidé de limiter le réchauffement climatique provoqué par les activités humaines et de le maintenir sous la barre de 2 degrés. Mais avec l’exploitation des réserves de charbon et des champs de pétrole et de gaz déjà en cours, les deux degrés de réchauffement seront sûrement dépassés. Les caisses de pension contribuent à cette autodestruction, et avec votre argent. Aidez-nous à changer cela.