10.05.2022

Nos prochains événements

Retrouvez-nous samedi 14 mai au marché des plantons dans le cadre du samedi de la tomate à Genève!

Nous nous ferons un plaisir de vous rencontrer rue Baulacre 3 à Genève afin d’échanger avec vous, de sensibiliser à l’importance des semences en Suisse et à l’étranger ainsi que de distribuer de quoi border vos balcons et jardins de salades.

Retrouvez toutes les informations utiles ici.

Nous aurons également un stand le 22 mai, Elfenauweg 94 à Berne pour le Zierpflanzenmarkt.

Semons le changement!

Premier maillon de la chaîne agricole, les semences jouent une place fondamentale dans notre alimentation. Riz, mil ou encore blé, les végétaux représentent en moyenne 80% des aliments consommés sur notre planète. Ce rôle-clé est intrinsèquement lié à celui des paysan-ne-s qui, depuis des millénaires, conservent, multiplient et savent révéler les possibilités d’une variété. Ils-elles ont ainsi contribué à enrichir la biodiversité et ont développé des fruits, des légumes et des céréales adaptés au terroir, aux conditions climatiques mais aussi aux goûts de celles et ceux qui les consomment. Dans de nombreux pays du Sud, les semences paysannes sont un pilier de la souveraineté alimentaire. Mais les obstacles qui se dressent sur le chemin des petit-e-s paysan-ne-s se multiplient.

Les semences devraient être libres de droits!

Une interdiction dangereuse

Les récents accords économiques signés par la Suisse comportent souvent une clause qui contraint des pays du Sud à appliquer des règles strictes relatives à l’utilisation des semences. Sous l’acronyme peu attractif et peu explicite d’UPOV 91 se cache un véritable danger: une interdiction pour les paysannes et paysans des pays signataires d’échanger, conserver, multiplier et vendre des semences. Une politique contraire à la Déclaration de l’ONU sur les droits des paysan-ne-s et que les pays industrialisés n’appliquent même pas si strictement sur leur territoire. Dans le cadre de cette campagne, SWISSAID renforcera son engagement pour que les prochains accords négociés par la Suisse ne contiennent plus cette clause.

Commandez vos propres semences!

 

Vous pouvez commander gratuitement un sachet de graines bio et locales et le recevoir chez vous pour le printemps. Contrairement à un grand nombre de paysan-ne-s au Sud, vous avez le droit de les échanger, les multiplier et les conserver. Commandez ici votre sachet!

La voix du Sud

Maricela Gironza, gardienne de semences en Colombie, récemment interviewée par SWISSAID, explique combien il est important de pouvoir produire, échanger, vendre et cultiver ses propres semences.

 

Découvrez-en plus sur les gardiennes de semences dans notre magazine du mois de mars!

Sauver la biodiversité

«Semons le changement» est également un appel à sauver notre biodiversité. En un siècle, 75% des variétés des plantes ont disparu. Un chiffre qui fait froid dans le dos et qui s’explique en partie par la réduction drastique du nombre de semences paysannes au profit des semences industrielles. Des semences industrielles brevetées, qui nécessitent l’usage d’engrais chimiques et de pesticides de synthèse et qui détruisent les sols et les insectes pollinisateurs.

Dans le cadre de cette campagne sur le rôle-clé des semences et de l’agroécologie pour sauver notre biodiversité, SWISSAID s’associe à l’organisation ProSpecieRara – une fondation suisse qui a pour but de protéger les plantes cultivées et les animaux de rentes menacés de disparition -, qui tournera les projecteurs sur les enjeux du secteur des semences en Suisse afin de vous offrir une vision globale de la situation.

Le sujet vous intéresse? Testez vos connaissances!

Participez à notre quiz et recevez un sachet de graines bio et locales. Contrairement à un grand nombre de paysan-ne-s au Sud, vous avez le droit de les échanger, les multiplier et les conserver.