SWISSAID favorable à une prolongation du moratoire sur les OGM

SWISSAID favorable à une prolongation du moratoire sur les OGM

Berne/Lausanne, le 29 février 2012. SWISSAID est favorable à une prolongation du moratoire sur le génie génétique et salue la motion appuyée par 121 parlementaires qui en proposent la reconduction jusqu'en 2017. Pour SWISSAID, il s'agit là d'un signal positif pour les communautés paysannes qui luttent pour défendre la diversité de leurs propres semences.

Une motion demandant la prolongation du moratoire sur le génie génétique jusqu'en 2017 a été déposée mardi par le conseiller national Markus Ritter (PDC), membre du comité de l'Union suisse des paysans (USP). L'USP a pris position dans le même sens, consciente que la population suisse demeure très sceptique face à l'utilisation du génie génétique dans les denrées alimentaires, et qu'une production crédible et sans OGM est un atout que l'agriculture suisse ne doit pas brader inutilement.

SWISSAID apporte un appui à des associations paysannes en Afrique, en Asie et en Amérique latine qui luttent pour résister aux pressions insensées des multinationales agrochimiques, telles Syngenta et Monsanto, qui font le forcing pour introduire des semences génétiquement modifiées dans l'agriculture des pays dits du Sud, avec l'argument de lutter ainsi contre la faim. Un argument fallacieux que SWISSAID dénonce avec force.

L'expérience de SWISSAID sur le terrain montre qu'au contraire l'introduction d'OGM a des conséquences dramatiques pour la petite paysannerie et pour la biodiversité de ces pays. Les paysans qui, depuis des temps immémoriaux, produisent leurs propres semences, doivent désormais s'endetter pour les acheter au prix fort aux quelques grandes compagnies qui se partagent le marché et mettent en danger des écosystèmes fragiles.

Pour de plus amples informations :
Catherine Morand, SWISSAID, tél. 078 707 26 04