SWISSAID actualise sa politique d'égalité homme-femme

SWISSAID actualise sa politique d'égalité homme-femme

La discrimination des femmes est l’une des principales sources de mal-développement et de pauvreté. Dans le monde, ce sont majoritairement les femmes qui souffrent de malnutrition, d’absence de soins médicaux et qui ne savent ni lire, ni écrire.

Pourtant les femmes constituent la colonne vertébrale de l’économie rurale. Dans de nombreux pays en développement, elles représentent jusqu’à 70% de la main d’œuvre dans les champs et à la ferme. Le soutien aux paysannes a des effets immédiatement positifs sur l’alimentation, les revenus et la qualité de vie des familles.

L’égalité fait partie de tous les projets de SWISSAID

Dans les projets de développement, SWISSAID s’engage pour l’égalité et la responsabilisation des femmes. Nous veillons à ce que les hommes et les femmes prennent part de manière égale aux projets. Afin d’éliminer les inégalités, nous mettons en œuvre des programmes de soutien spécialement conçus pour répondre aux besoins des femmes.

Défavorisées malgré ce soutien – pourquoi?

Toutefois, malgré ce soutien intensif depuis de nombreuses années, la majorité des femmes continuent à effectuer des emplois précaires et mal rémunérés, et souvent dans des conditions nocives pour leur santé. En tant que paysannes ou ouvrières à la journée, elles n’ont pas accès aux ressources vitales telles que la terre, le crédit, la formation ou le pouvoir politique.

Pourquoi? Une raison importante se situe dans ce que l’on appelle le «care work», c’est-à-dire que ce sont avant tout les femmes qui assument la responsabilité de l’alimentation, des soins et de l’assistance aux proches, de l’éducation des enfants et de la gestion du ménage. A cela s’ajoute que ce travail n’est pas rémunéré. Ces conditions ont pour conséquence que les femmes n’ont guère d’opportunités et de temps pour suivre une formation continue ou effectuer un travail rémunéré, parce qu’elles sont liées par leurs tâches «domestiques».

Les femmes dorment moins

Les hommes en revanche – c’est ce que démontrent des recherches internationales incluant également les pays en développement – peuvent mobiliser plus de temps pour la formation continue, leurs intérêts personnels, le travail rémunéré ou tout simplement pour dormir.

Comment SWISSAID renouvelle sa propre politique de l’égalité

La politique de l’égalité actualisée ce printemps par SWISSAID tient compte de cette prise de conscience concernant le «care work». C’est pourquoi nous avons fixé comme nouvel objectif la reconnaissance de l’importance économique et sociale du travail des femmes. Les hommes doivent y être sensibilisés, être débarrassés des stéréotypes de genre et motivés à prendre plus de responsabilités en faveur de l’égalité des sexes, mais également en faveur du travail de soin et d’assistance non rémunéré.

Les hommes s’activent au sein du ménage

Les projets de SWISSAID veilleront tout spécialement à minimiser la charge des femmes en matière de «care work». Cela passe par exemple par l’installation dans leur maison d’un système d’alimentation en eau potable pour remplacer le pénible remorquage des jerricanes. Lors de l’organisation des formations continues, ces projets proposeront un service de garderie pour les enfants, et les hommes seront invités à venir en aide au sein du ménage.

En finir avec la violence!

SWISSAID portera une attention toute particulière à combattre la violence sexuelle contre les femmes – qui est de loin la pire conséquence de la discrimination. Concrètement, SWISSAID informera la population des villages, en Inde ou au Nicaragua, de la protection des victimes inscrite dans la loi et sur les poursuites  pénales qui en attendent les auteurs. Le résultat de ce travail de conviction est souvent encourageant: les hommes condamnent publiquement l’usage de la violence contre les femmes et les enfants, et effectivement, ils changent leur comportement et font des émules.

Sans action politique, rien ne change

Toutefois, les progrès sociaux ne sont durables que si les conditions cadres juridiques et institutionnelles sont adaptées. SWISSAID aide les organisations partenaires sur place à renforcer leur influence au niveau politique et à mettre en œuvre l’équité et l’égalité entre les hommes et les femmes.