Les femmes, de la cuisine aux champs

Les femmes, de la cuisine aux champs

Les femmes nourrissent le monde, et pas seulement derrière les fourneaux mais également par leur travail aux champs. En Afrique, les femmes produisent environ 80 % de la nourriture. En Asie du Sud-Est, elles assurent 90 % de la production du riz. En moyenne mondiale, elles accomplissent plus de la moitié des travaux agricoles. Ces mères, filles, soeurs et grands-mères n'ont pas seulement la charge de nourrir leur famille, elles vont encore vendre le surplus de leurs récoltes sur les marchés locaux. Elles s'occupent de leur raffinage et de leur conservation. Sans oublier le bois de chauffe qu'elles vont ramasser, l'eau qu'elles vont chercher, pour la consommation de la famille et des animaux ainsi que l'irrigation.

Pourtant, leur travail est mal reconnu. Les consultants agricoles s'adressent encore trop souvent à une clientèle exclusivement masculine. Les femmes ont rarement accès à la formation et à l'information et ne reçoivent que 10 % des microcrédits. En outre, elles possèdent rarement la terre. Selon les données de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation (FAO),  2 % seulement de la terre appartient à des femmes.

Dans de nombreux pays, c'est aux femmes que revient le tri et la conservation des semences. La clé du succès des récoltes futures est ainsi entre leurs mains. Elles détiennent là un savoir particulier, qu'elles ont appris de leurs mères et de leurs grands-mères. Il s'agit de respecter ce savoir, de le préserver et de le développer encore. Et de reconnaître les responsabilités qui sont les leurs.

Comme SWISSAID aide les groupes de femmes à faire valoir leurs droits sur la propriété foncière, à suivre des cours de formation et à obtenir des microcrédits pour leurs projets agricoles, à mettre sur pied des banques de semences, la situation des  paysannes devrait s'améliorer. Cependant, il faut veiller à ne pas accroître indéfiniment leur fardeau - il est temps que les hommes assument aussi plus de responsabilités au sein de leurs familles.