Monsanto et l’Union européenne: la résistance paie!

Monsanto et l’Union européenne: la résistance paie!

SWISSAID se réjouit que Monsanto retire ses demandes de culture OGM en Europe, mais n’est pas dupe: leur commercialisation va se poursuivre, et les pressions exercées sur les pays du Sud pour y cultiver des OGM ne vont pas diminuer pour autant.

La décision de Monsanto est motivée par l’opposition croissante de l’opinion publique contre la culture d’OGM dans les pays de l’Union européenne. Cela montre qu’il vaut la peine de se battre et de résister. C’est ce que font depuis plusieurs années de nombreuses organisations paysannes, des associations, telles que SWISSAID, pour que la Suisse demeure exempte de cultures transgéniques.

SWISSAID relaie également en Suisse les luttes menées par des associations paysannes en Afrique, Asie et Amérique latine, qui résistent avec un courage qui force l’admiration aux pressions insensées exercées par Monsanto, Syngenta et quelques autres pour imposer l’introduction de semences transgéniques, sous le prétexte fallacieux que c’est la voie du futur pour nourrir la population mondiale.

Les paysans dans les pays du Sud, comme de nombreux experts internationaux, estiment qu’au contraire c’est une culture familiale, écologique, de proximité, qui représente la solution pour l’avenir et qu’il s’agit de soutenir. La campagne annuelle de SWISSAID «L’agriculture bio pour vaincre la faim» va exactement dans cette direction.