Les paysannes ne bénéficient toujours pas d’une protection sociale suffisante

Les paysannes ne bénéficient toujours pas d’une protection sociale suffisante

Berne, le 12 juin 2019 – Les paysannes sont les forces vives des exploitations familiales du monde entier, qui fournissent à elles seules 70 % de l'approvisionnement alimentaire mondial. Pourtant leur travail n’est toujours pas reconnu à sa juste valeur et elles ne bénéficient pas d'une protection sociale suffisante. SWISSAID et l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) lancent aujourd’hui une « campagne politique en faveur des paysannes » en vue de la prochaine législature.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le nombre d’appels de femmes au téléphone SOS pour paysannes, paysans et leurs proches a pris l’ascenseur depuis 2013, affirme sa responsable Patrizia Schwegler. Les questions de celles-ci portent surtout sur les problèmes liés à la sécurité sociale. Dans les pays en voie de développement, c’est surtout l’accès à la terre et à la formation qui fait défaut. Pour renforcer la position sociale des paysannes de manière durable, il faut faciliter leur participation aux décisions politiques.

Pour la première fois, SWISSAID et l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) déposent ensemble des revendications politiques communes. « L’Appel en faveur des paysannes » demande au Conseil Fédéral et au Parlement de présenter, en vue de sa prochaine législature, un catalogue de mesures pour améliorer la situation des paysannes. Concrètement, l’Appel exige que la sécurité sociale des paysannes soit incluse dans la politique agricole 2022+ et que la sécurité alimentaire, dont le travail des paysannes, devienne un thème prioritaire du Message pour la coopération internationale 2021-2024.

Anne Challandes, présidente de SBLV, explique que, malgré d'importantes différences, il existe des similitudes entre la situation des paysannes ici et dans le monde. Même dans un pays riche comme la Suisse, la sécurité sociale des paysannes ne va pas de soi. Le nombre croissant d'appels de paysannes en détresse - que ce soit au téléphone SOS pour paysannes, paysans et leurs proches, ou à la plateforme d'aide et de soutien de l’USPF - montre qu’il y a un grand besoin d’action. Anne Challandes revendique que la sécurité sociale des paysannes soit incluse dans la politique agricole 2022+. « Il est normal que les femmes qui travaillent dans des exploitations soient considérées comme actives », déclare-t-elle. Elles doivent bénéficier des mêmes avantages que les employés, dont notamment une couverture sociale digne de ce nom.

Christine Badertscher, responsable du dossier agricole chez SWISSAID, déplore pour sa part que la sécurité alimentaire, et donc tout le volet agricole, ne soit pas considéré comme objectif prioritaire de la proposition du Conseil Fédéral pour le Message de la coopération international 2021-2024 actuellement en consultation. Les paysannes jouent un rôle crucial dans la lutte contre la pauvreté. Elles doivent être prises en compte à leur juste valeur dans la coopération internationale suisse. Les droits des paysannes, dont un accès à la terre et à la formation, doivent être facilités. Aussi, « les femmes doivent avoir leur mot à dire sur le fonctionnement de leurs exploitations », conclut Christine Badertscher. La Confédération et la société civile doivent s’atteler à cet objectif.

La « campagne politique pour la protection sociale des paysannes » a été lancée ce matin devant le Parlement fédéral. Elle durera quatre mois et se clôturera cet automne avec la remise de l’Appel contresigné par le plus grand nombre au Département fédéral de l’Intérieur et au Département fédéral des affaires étrangères.

Pour de plus amples informations:

Christine Badertscher

Politique de développement SWISSAID, c.badertscher@swissaid.ch, Tel. 079 583 69 03

Anne Challandes

Présidente de l’Union Suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF), challandes@landfrauen.ch, Tel. 079 396 30 04

Patrizia Schwegler

Secrétariat/Coordination, info@baeuerliches-sorgentelefon.ch, 079 960 35 52

Website: appel-des-paysannes.ch 

L'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) œuvre depuis 1932 en faveur des femmes et des familles vivant dans les zones rurales. L’Union a pour tâche principale de représenter et de renforcer les besoins professionnels, économiques et sociaux de ses quelque 58’000 membres. www.paysannes.ch

SWISSAID s’engage pour un monde plus juste, pacifique et diversifié, dans lequel l’avenir de nos enfants et petits-enfants soit possible sans faim, sans pauvreté, sans violences et sans guerre. SWISSAID est présente au Nicaragua, en Colombie, en Equateur, en Guinée-Bissau, au Niger, au Tchad, en Tansanie, en Inde et en Birmanie et participe activement à la définition de la politique de développement durable de la Suisse. www.swissaid.ch