SWISSAID proteste contre une réunion de spéculateurs affameurs

SWISSAID proteste contre une réunion de spéculateurs affameurs

Ce mardi 13 novembre, le gotha mondial du trading des matières premières agricoles se réunit à Genève, à l’occasion d’une conférence intitulée Global Grain Geneva. Genève devient ainsi la capitale mondiale du négoce, elle qui abrite déjà une bonne partie de ce négoce, qu’elle se partage avec d’autres hubs tels que Zoug.

SWISSAID et SWISSAID Genève font partie du Collectif contre le trading des produits agricoles, qui appelle à un rassemblement et à une action symbolique contre ce sommet des spéculateurs :

Ce mardi 13 novembre à 12h15  sur le Pont de l’Ile à Genève.

La spéculation sur les produits agricoles et alimentaires est la pire forme de spéculation financière puisqu’elle met la vie de millions de personnes en danger. Les paysans des deux hémisphères en sont les victimes directes car ils ne bénéficient pas des augmentations de prix. Elles vont dans les poches des intermédiaires qui n’ont jamais vu un grain de blé ou de riz passer entre leurs mains, mais qui se les échangent virtuellement parfois jusqu’à 30 fois !

Les marchés de matières premières ont connu les changements les plus importants de leur histoire au cours des 10-15 dernières années. Ces nombreux changements ont joué un rôle important dans l’évolution des prix des matières premières. La forte croissance des économies émergentes, les agrocarburants, les chocs climatiques affectant les récoltes sont des facteurs qui semblent insuffisants pour expliquer l’évolution des prix des matières premières. La financiarisation des marchés des matières premières a aussi d’importantes répercussions et déstabilise les marchés. L’accaparement des terres en est l’une des manifestations les plus spectaculaires. Les partenaires de SWISSAID nous rendent compte quotidiennement des ravages que cela engendre pour les paysans, chassés de leurs terres, pour laisser la place aux géants de l’agrobusiness.

En Suisse, nous pouvons agir contre cela en signant l’initiative «stop à la spéculation» lancée par les jeunes socialistes et dont SWISSAID est un des principales partenaires.