Après Paul le Poulpe en 2010, le cochon d’Inde Madame Shiva est l’oracle du Mondial

Après Paul le Poulpe en 2010, le cochon d’Inde Madame Shiva est l’oracle du Mondial

Berne/Lausanne, le 11 juin 2014. Après Paul le Poulpe lors du Mondial 2010, voici Madame Shiva le cochon d’Inde, qui fait ses prédictions, sous l’égide de SWISSAID. Le premier pronostic du nouvel oracle, juste avant le premier match de l’équipe nationale suisse, est sans appel: c’est la Suisse qui bat l’Equateur ce dimanche.

Madame Shiva renifle la pelouse, hésite, puis se décide d’un coup et trottine en direction du terrain occupé par l’équipe suisse, où elle laisse sa marque, sous la forme d’une crotte: c’est clair, la victoire reviendra à Shaqiri et cie. «Sa prédiction correspond à ce qui sera confirmé dimanche, à savoir la Suisse qui bat l’Equateur», estime Gilbert Gress, qui fut lui-même joueur de football et entraîneur de plusieurs équipes.

Madame Shiva est un cochon d’Inde qui a un don de prédiction comme celui de Paul le Poulpe lors du Mondial de 2010. Ce don s’est exprimé pour la première fois ce mardi 10 juin, sous l’égide de SWISSAID, organisation de coopération au développement, avec la complicité de Gilbert Gress. Le petit animal noir et blanc a en effet déposé une crotte dans la moitié de terrain de l’équipe qui remportera le prochain match auquel participe l'équipe nationale suisse, comme l’illustre cette vidéo, commentée par Gilbert Gress.

Par cette opération, SWISSAID souhaite attirer l’attention sur les cochons d’Inde d’Equateur, qui ont une grande importance pour les paysans, qui en font l’élevage: ces petits rongeurs procurent un fumier organique bienvenu pour les cultures, et leur viande est très prisée. C’est pourquoi SWISSAID appuie des projets d’agriculture biologique dans ce pays d’Amérique latine, dans lesquels le cochon d’Inde joue un grand rôle.

Au cours de ces prochains jours, Madame Shiva va continuer à prédire les résultats de l’équipe suisse de football au Brésil. Avec possibilité pour le public de parier pour ou contre les pronostics du cochon d’Inde, comme c’était le cas avec Paul le Poulpe. Des prix valorisant la culture et la gastronomie équatoriennes récompenseront les vainqueurs.

Pour de plus amples informations:

Jon Andrea Florin, SWISSAID; 031 350 53 72, j.florin@swissaid.ch