Une société suisse finance deux puits au Tchad

Manque d’eau potable, une pluviométrie en berne, des récoltes qui sèchent sur pied, la faim qui guette: au Tchad, les communautés paysannes ont la vie très dure. C’est dire si le financement de deux puits par la société suisse Krüger+Co AG est très apprécié par la population.

Les employés de la société Krüger interviennent dans des situations d’urgence, par exemple lorsqu’après des pluies diluviennes, les rivières sortent de leur lit, les rues et les caves sont inondées, malgré des digues de fortune faites de sacs de sable. Cette entreprise suisse, au bénéfice d’une expertise reconnue, est spécialisée dans l’assèchement après des dégâts d’eau, la déshumidification, la climatisation et le chauffage de chantiers. Elle se rend immédiatement sur place lors d’inondations, comme cela s’est récemment produit en Suisse.

«Un don qui correspond à notre philosophie»

Nul ne sait mieux que les collaborateurs de l’entreprise Krüger à quel point le déferlement d’immenses masses d’eau peut être dévastateur. Et pourtant, le directeur des ventes Daniel Marti affirme que «manquer d’eau est un plus grand malheur encore». Or ce malheur est le lot quotidien des habitants du Tchad. Dans ce pays sahélien, 70 % des gens n’ont pas accès à de l’eau potable. La population rurale est la plus touchée, avec pour conséquences une espérance de vie limitée
par de nombreuses maladies et une mortalité infantile élevée. «Nous trouvions important de faire un geste», explique Jochen Velinsky, responsable marketing, qui a découvert le désert lors d’un voyage au Sahara. «Grâce au financement de deux puits d’eau potable pilotés par SWISSAID au Tchad, nous avons trouvé une possibilité de don qui correspond à notre philosophie.»

Aider en Suisse et à l’étranger

Avec ce don, l’entreprise familiale dirigée par la troisième génération reste fidèle à ses principes: «Krüger est un entrepreneur social. Faire preuve d’altruisme s’inscrit dans notre tradition », explique Daniel Marti. L’aide aux personnes dans le besoin est même ancrée dans les principes directeurs de l’entreprise, que ce soit en Suisse, avec le reboisement de la forêt de Viège après l’incendie de 2011, ou à l’étranger, avec le soutien à l’Association d’aide à l’enfance Krüger à Gokul en Inde.

Creuser 70 mètres pour trouver de l’eau

Changement de décor: dans les villages de Dodjigui et de Larkaye, dans le sud du Tchad, les travaux vont bon train. A la seule force de leurs bras, les ouvriers enfoncent la foreuse dans la terre asséchée. Ils creusent un trou de 70 mètres dans lequel seront installées une conduite et une installation de pompage. L’opération s’achèvera en septembre par la construction d’un mur d’enceinte destiné à assurer la protection et la propreté du point d’eau. Quelque part sur ce mur, un panneau mentionnant le nom de la société Krüger sera affiché. «La publicité n’est cependant pas notre priorité. Pour nous, l’essentiel est d’avoir fourni une aide concrète ainsi que d’avoir amélioré rapidement et sensiblement les conditions de vie de la population», précise Daniel Marti avec modestie.