Inde: Aperçu du programme et des projets


  • « La forêt nous appartient, nous nous battons ! »

    « La forêt nous appartient, nous nous battons ! »

    Les Baigas ont besoin de la forêt comme ils ont besoin de l’air et de l’eau. Comme beaucoup d’autres Adivasis – nom donnés aux indigènes indiens - ils ont dû se battre longtemps pour être autorisés à utiliser leur propre forêt communautaire. SWISSAID les a aidés. Aujourd’hui, ils la reboisent.
  • Variétés traditionnelles: anciennes semences, nouveau succès

    Variétés traditionnelles: anciennes semences, nouveau succès

    Avec des semences anciennes et robustes de riz et de céréales, des paysannes et paysans indiens se prémunissent contre l’instabilité du climat. Ces variétés anciennes sont aussi avantageuses du point de vue financier. Cependant, beaucoup de paysannes et paysans doivent d‘abord «se casser le nez», avant de convertir leurs cultures.
  • Violence domestique en Inde: le foyer, lieu de tous les dangers

    Violence domestique en Inde: le foyer, lieu de tous les dangers

    Une Indienne sur trois est maltraitée par son conjoint ou les proches de celui-ci. Les victimes ne trouvent personne pour leur tendre la main: en général, les voisins, la police et même leur propre famille préfèrent fermer les yeux. Via des centres d’accueil ou de conseil, SWISSAID aide les couples à trouver un équilibre, ensemble ou séparément.
  • Soif d’avenir

    Soif d’avenir

    Dans l’Etat indien du Maharashtra, les petits paysans pauvres bénéficient d’un soutien national mais se heurtent fréquemment à des problèmes de bureaucratie. SWISSAID leur apporte son aide pour les formalités, ce qui leur permet d’améliorer leurs récoltes et leurs productions tout en ménageant leur porte-monnaie.
  • Quand les plus pauvres deviennent des modèles

    Quand les plus pauvres deviennent des modèles

    Les minorités tribales en Inde sont méprisées et vivent souvent dans la plus extrême pauvreté. C’est pourquoi SWISSAID s’engage dans 93 villages du centre du pays pour leur offrir de meilleures perspectives d’avenir.
  • Violence domestique en Inde

    Violence domestique en Inde

    Une Indienne sur trois est maltraitée par son conjoint ou les proches de celui-ci. Les victimes ne trouvent personne pour leur tendre la main: en général, les voisins, la police et même leur propre famille préfèrent fermer les yeux. Via des centres d’accueil ou de conseil et des thérapies de couple, SWISSAID aide les couples à trouver un équilibre, ensemble ou séparément. Au final, un happy end pour tous.