Nouvelle offensive en faveur du riz doré

Nouvelle offensive en faveur du riz doré

SWISSAID, aux côtés de plusieurs autres organisations, déplore la nouvelle offensive en faveur du riz doré, génétiquement modifié, censé combler les carences en vitamine A, qui rendent aveugles et condamnent à mort de nombreuses personnes dans les pays du Sud. Or, au lieu de produire de nouvelles données scientifiques, ses promoteurs mettent en avant des arguments problématiques, pour que ce riz génétiquement modifié soit autorisé à être cultivé. Ceux-ci font porter aux ONG la responsabilité de priver des bienfaits supposés du riz doré des populations qui en auraient besoin. Les risques sanitaires et environnementaux que présente ce riz transgénique n’ont cependant toujours pas été suffisamment évalués. Pas plus que celui, primordial pour les populations pauvres des pays en développement, qui souffrent de carences en vitamine A, des effets de la bêta-carotène sur des organismes de personnes souffrant de malnutrition. Les arguments agressifs utilisés par les promoteurs du riz doré soulèvent la question de l’intérêt économique qu’il représente. Des méthodes visant à lutter contre les carences en vitamine A, qui tire son origine de l’extrême pauvreté des populations concernées, ont pourtant fait leurs preuves au cours de ces dernières années. Par exemple l’agriculture écologique, promue par SWISSAID, qui permet à des communautés paysannes vivant dans une grande précarité d’avoir accès à une alimentation diversifiée, à base de légumes riches en vitamine A.