Elections en Guinée-Bissau : la population espère tourner la page des coups d’Etat

Elections en Guinée-Bissau : la population espère tourner la page des coups d’Etat
Dans un pays miné par la violence politique, qui figure parmi les plus pauvres de la planète, les électeurs sont appelés à élire leur président, deux ans après le dernier coup d’Etat. Dans un contexte très difficile, les partenaires de SWISSAID sur place continuent à se battre avec courage en faveur de la démocratie et pour améliorer les conditions de vie de la population. 
 
Les électeurs de Guinée Bissau sont appelés à voter le 18 mai 2014 pour le second tour des élections présidentielles, après un premier tour qui s’est déroulé dans le calme le 12 avril, avec une forte affluence. La population espère que ces élections permettront de tourner la page du coup d’Etat d’il y a tout juste deux ans; et de mettre ainsi en place des autorités élues démocratiquement, qui renverront les militaires dans leurs casernes. 
 
SWISSAID est l’une des seules ONG suisses à travailler en Guinée-Bissau. Ses collaborateurs et collaboratrices sur place expérimentent chaque jour les difficultés générées par une instabilité politique qui plombe ce petit pays d’Afrique de l’Ouest. Ces élections, reportées à plusieurs reprises et organisées sur la pression de la communauté internationale, revêtent donc une importance capitale. 
 
SWISSAID s’inquiète par ailleurs du fait qu’avant les élections, les abattages non autorisés de bois précieux dans la forêt bissau-guinéenne ont connu une ampleur inégalée; avec pour conséquence une spoliation des populations. C’est dire si la population place de grands espoirs dans les élections présidentielles, afin que cette prédation prenne fin.