Du bon usage du smartphone pour lutter contre la faim

Du bon usage du smartphone pour lutter contre la faim

Berne/Lausanne, le 15 octobre 2017. Le 16 octobre, Journée mondiale de l’alimentation, est marquée par une hausse spectaculaire du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde. Sur le terrain, pour lutter contre la faim, SWISSAID a développé une nouvelle application pour smartphone qui apporte un appui efficace aux paysans en Tanzanie.  En collaboration avec l’EPFZ.

Il s’agit-là d’une démarche tout à fait originale. Prenons un exemple : des agriculteurs de la région de Masasi, au Sud de la Tanzanie, voient leurs cultures de chou chinois attaquées par un parasite inconnu. Aussitôt, ils décrivent leur problème, photo à l’appui, via l’application « Macho Sauti », qui localise le champ. Et peu de temps après, des conseils leur parviennent, de la part d’Angelika Hilbeck, spécialiste en la matière à l’EPFZ (Ecole polytechnique fédérale de Zurich), ou encore via des agriculteurs ou spécialistes de la région.  « L’application « Macho Sauti » comble un vide, et permet à des paysans d’échanger leurs connaissances à distance », se réjouit Angelika Hilbeck, qui a co-développé cette application, laquelle connaît un grand succès dans la région de Bagamoyo en Tanzanie.

L’année dernière, en collaboration avec la chercheuse de l’EPFZ, SWISSAID a introduit cette application, légèrement adaptée, dans la région de Masasi. Ce sont désormais quelque 1’200 paysans qui l’utilisent avec succès : pour les seuls mois d’août et septembre 2017, 255 messages ont été postés sur le réseau social, dont 60 avec des questions concrètes sur la lutte antiparasite ou les engrais. Un tiers des problèmes a pu être résolu par les agriculteurs en partageant leurs bonnes pratiques.

Le fait que les paysans de villages isolés sur le continent africain puissent demander rapidement des conseils pour lutter contre les parasites et identifier des solutions pratiques à leurs problèmes est essentiel pour lutter contre la faim. Selon les chiffres récents de l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture (FAO), le nombre de personnes touchées par la faim dans le monde en 2016 a augmenté pour la première fois après des années de déclin. 815 millions de personnes dans le monde souffrent aujourd’hui de la faim. Identifier de nouvelles manières pour lutter contre ce fléau est d’une absolue nécessité.

Plus d’information:

  • Caroline Morel, directrice de SWISSAID, 079 208 75 17
  • Dr. Angelika Hilbeck, Institut de Biologie Intégrative, 076 380 12 73