Le géant zougois Glencore étend ses activités pétrolières au Tchad

Le géant zougois Glencore étend ses activités pétrolières au Tchad

Le géant suisse des matières premières GlencoreXstrata a acquis le pétro-gazier canadien Caracal Engergy Inc., très présent au Tchad, et y développe ainsi ses activités dans le secteur du pétrole. Y compris dans des régions où SWISSAID appuie des organisations de la société civile qui s’engagent en faveur d’une meilleure répartition des revenus générés par le pétrole, dont la population tarde à bénéficier.

GlencoreXstrata avait déjà pris en 2012 une participation de 25% dans deux champs pétroliers de la société canadienne Griffiths – qui s’appelle désormais Caracal - dans le sud du Tchad, pour un montant de quelque 300 millions de dollars. La multinationale zougoise veut maintenant racheter des actions de Caracal pour un montant de 1,2 milliard de francs, ce qui lui permettrait de renforcer considérablement sa présence dans le secteur pétrolier, qui se concentre essentiellement en Afrique de l’Ouest.

Si ce deal est accepté par les actionnaires de Caracal, GlencoreXstrata sera propriétaire d’une concession pétrolière au Tchad qui produit actuellement quelque 14’000 barils par jour, acheminé par un pipe-line jusqu’au port de Kribi au Cameroun, pour alimenter le marché mondial. Des prospections sont par ailleurs menées dans une deuxième concession située dans le bassin de Dosseo. C’est également dans cette région que se situe un projet de construction d’un second pipe-line.

SWISSAID appuie depuis quelques années au Tchad des organisations de la société civile qui sont engagées en faveur d’une plus grande transparence dans le secteur du pétrole; ainsi qu’une répartition des revenus pétroliers qui améliore les conditions de vie de la population. Des partenaires de SWISSAID sont actifs dans la région où Glencore extrait du pétrole. Il s’agit du CPPN et du RESAP, qui s’engagent aux côtés de la population pour qu’elle soit indemnisée pour les terres dont elle est privée, empêcher les atteintes à l’environnement, et pour que l’argent du pétrole soit investi dans les domaines de la santé et de l’éducation.

L’expérience montre que le boom pétrolier dans les régions où le pétrole est extrait a des conséquences désastreuses pour la population. GlencoreXstrata est d’ailleurs loin d’avoir une bonne réputation en la matière, et est régulièrement accusée de violations de droits humains et de dégâts environnementaux. La société qui vient d’être rachetée par le géant zougois a également fait la une pour une affaire de corruption de l’ambassadeur tchadien au Canada, pour laquelle elle a dû s’acquitter d’une amende de 10 millions de dollars.