Le SFIAR Award se trompe de voie

Le SFIAR Award se trompe de voie

Le Forum suisse sur la recherche agricole internationale (SFIAR) remet depuis quatre années un "SFIAR Award". Ce prix revient à un groupe de chercheurs qui pratique "une recherche originale et innovante orientée sur des résultats". Le SFIAR Award soutient donc "une recherche agricole pertinente pour le développement".

Cette année, le groupe de recherche "Cassava" de l'Ecole polytechnique de Zurich a été récompensé pour ses recherches sur le manioc, dans lesquelles les modifications génétiques jouent un rôle central.

SWISSAID a ses entrées dans le réseau informel de SFIAR. La remise du prix de cette année a suscité les critiques de SWISSAID qui ont engendrées un débat au sein du SFIAR. SWISSAID est de l'opinion que le choix du comité de sélection ne récompense en aucun cas un projet innovant tourné vers l'avenir. En faisant le choix de soutenir une recherche agricole basé sur la technologie génétique, le SFIAR se trompe de voie. Son prix récompense une recherche coûteuse, basée sur une technologie sujette à caution et potentiellement dangereuse.

SWISSAID et les organisations soussignées militent pour une recherche agricole orientée en faveur des paysans et producteurs; qui prennent en compte leurs savoirs, leurs expériences et leurs besoins réels. Ce n'est qu'ainsi qu'il est possible de mesurer sérieusement les risques potentiels des nouvelles technologies agricoles et leurs impacts sur l'Homme et l'environnement.

Les remarques critiques suivantes sont soutenues par ces organisations suisse de la société civile :

  • Alliance Sud
  • Basler Appell gegen Gentechnologie
  • Bio Suisse
  • Brot für Alle
  • Erklärung von Bern
  • Greenpeace
  • Kleinbauervereinigung VKMB
  • Pro Specie Rara
  • Schweizer Arbeitsgruppe Gentechnologie SAG
  • StopOGM
  • SWISSAID
  • Uniterre
  • Zukunft Säen