Le monde des affaires aux commandes de la Genève internationale?

Le monde des affaires aux commandes de la Genève internationale?

Berne/Lausanne, 13 mai 2019. La Commission de politique extérieure du Conseil national doit se prononcer, aujourd’hui, sur un budget de 100,8 millions de francs pour la Genève internationale pour la période 2020-2023. Le Conseil fédéral compte allouer trois millions de francs à une fondation dénommée « Geneva Science and Diplomacy Anticipator » (GESDA), présidée par deux anciens pontes de Nestlé. Or, de nombreuses incertitudes planent encore sur l’objectif, la plus-value et la transparence de cette fondation. Tant que ces questions ne sont pas clarifiées, il n’y pas lieu de financer le projet.

Le Conseil fédéral soutient qu’une fondation axée sur les nouvelles technologies permettra de renforcer la position de Genève sur la scène internationale. Pour ce faire, les conditions cadres de transparence doivent toutefois être garanties sous peine de mettre en péril la crédibilité internationale de la Suisse. Avec deux anciens membres de Nestlé à la tête de cette nouvelle fondation, à savoir l’ancien président de Nestlé Peter Brabeck et Patrick Aebischer, membre du conseil d’administration de Nestlé Health Science entre 2011 et 2015, un débat neutre sur les nouvelles technologies telles que le génie génétique est inconcevable.

SWISSAID et l’Alliance suisse pour une agriculture sans génie génétique (ASAGG) sont convaincus que la recherche et l’innovation peuvent contribuer à la lutte contre la pauvreté et au développement durable. Un rapprochement entre le milieu scientifique et diplomatique fait sens. Toutefois, les solutions aux enjeux globaux ne viendront pas uniquement du secteur privé. Les personnes à la tête de cette fondation doivent donc venir de tous bords et le cercle des experts consultés élargi.  SWISSAID et l’ASAGG ont créé le site GESDA.ch pour donner dorénavant la parole au plus grand nombre.

Le « principe de solidarité » a quasiment disparu de la politique étrangère Suisse

L'initiative GESDA intervient à un moment où une réorientation stratégique de la politique étrangère suisse est en cours. Cette réorientation concerne tant la politique de l'État hôte de notre pays que la coopération internationale. Les intérêts nationaux de la Suisse prennent le pas sur ses obligations internationales. La Suisse doit concentrer ses efforts dans la lutte contre la pauvreté et le développement durable, et l’Agenda 2030 fournit la feuille de route pour y parvenir.

Complément d’information :

Céline Kohlprath, Responsable du département Politique de développement à SWISSAID, tél. 079 879 19 62, c.kohlprath@swissaid.ch.

Luigi D’Andrea, Secrétaire exécutif de l’Alliance suisse pour une agriculture sans génie génétique; tél. 077 400 70 43, l.dandrea@stopogm.ch.

Paul Scherer, Geschäftsführer, Schweizer Allianz Gentechfrei SAG, tél. 044 262 25 77, p.scherer@gentechfrei.ch.