Des élèves reçus en grande pompe au Palais fédéral pour leur engagement

Des élèves reçus en grande pompe au Palais fédéral pour leur engagement

Berne/Lausanne. Quatre classes ont été accueillies jeudi en grande pompe au Palais fédéral. Les raisons de ce privilège? Leur engagement en faveur d'une plus grande solidarité internationale, par le biais de la vente d'insignes pour SWISSAID, comme quelque 20'000 autres élèves dans toute la Suisse.

La vicedirectrice de la DDC (direction de la coopération suisse au développement) Maya Tissafi les a chaleureusement félicités pour leur engagement bénévole en faveur des plus démunis dans les pays du Sud.

Le vénérable Palais fédéral a retenti jeudi matin des joyeuses exclamations d'une centaine d'élèves des classes de Jussy (GE), Schmitten (FR), Rorschach (SG) et Frenkendorf (BL), invités au Palais fédéral pour être reçus par la présidente de la confédération Micheline Calmy-Rey. Empêchée au dernier moment, c'est la vice-directrice de la DDC, la direction de la coopération suisse au développement, Maya Tissafi, qui s'est chargée de remercier les élèves pour avoir vendu les insignes de SWISSAID et pour le engagement en faveur de personnes "qui ne vont pas aussi bien que nous ici". "C'est réconfortant de constater que les enfants eux aussi apportent leur contribution à un monde meilleur", a-t-elle déclaré.

S'engager, c'est un sentiment agréable

La directrice de SWISSAID Caroline Morel s'est montrée impressionnée par l'engagement des élèves : "C'est toujours très émouvant de pouvoir vivre en direct à quel point les enfants sont prêts à s'investir dans des actions positives". C'était très sympa à faire et un sentiment agréable que de s'engager en faveur de personnes moins favorisées que nous, a dit Antonela, qui vient de Rorschach. 
 
Les élèves ont chanté des chansons et, en saluant dans leur langue d'origine, ont démontré à quel point ils étaient connectés au reste du monde. Rien que dans la classe de Rorschach, les élèves ont identifié une douzaine de manières différentes de dire "bonjour", "merhaba" ou "ayobowan".

Insignes fabriquées à la main

Chaque année, quelque 230 000 insignes sont fabriqués à la main en Inde afin d'être vendus en faveur des projets de SWISSAID. Quelque 200 artisanes et artisans indiens ont fabriqué et peint à la main des petites boîtes à trésor. La fabrication de ces insignes permet à de nombreuses familles indiennes de gagner un revenu correct. 
 
La vente des insignes, qui se déroulera en février et mars 2012, fait partie de la campagne annuelle de SWISSAID. Laquelle a mis l'accent, en 2011, sur le courage de paysannes et de paysans qui se battent pour améliorer leurs conditions de vie dans les pays du Sud.

1 million de francs grâce à la vente

Depuis plus de 60 ans, la vente d'insignes de SWISSAID donne la possibilité à de nombreux élèves dans toute la Suisse de s'engager activement en faveur de personnes parmi les plus démunies et d'en savoir plus sur leurs conditions de vie. C'est souvent pour eux la première fois qu'ils agissent concrètement en faveur de la coopération internationale. 
 
Cette année, les élèves sont parvenus à récolter un montant d'environ 1,04 million de francs grâce à la vente d'animaux magnétiques. Le produit de cette vente représente environ 10% des dons annuelles de SWISSAID. Et permet de soutenir de nombreux projets qui aident les gens à s'aider eux-mêmes dans neuf pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.